Miroirs, beaux miroirs….

Le miroir a ceci de particulier qu’il peut être à la fois un objet intime et strictement fonctionnel – bien utile le matin par exemple accroché au mur de la salle de bain pour aider à transformer une mine chiffonnée en visage radieux ou, quand il est en pied, à vérifier son allure générale et l’harmonie de ses vêtements ; tout comme il peut être un pur objet de décoration – à vocation sociale donc – dont l’esthétique – taille, forme, cadre éventuel – pourra primer sur la fonction. Celle-ci consiste alors à agrandir une pièce où à en potentialiser la lumière.

 

Mais si tous les miroirs nous reflètent, entre glace et miroirs… il y a tout un monde.

 

Bien souvent pourtant, les deux se confondent : on veut une belle glace dans sa salle de bain et un miroir qui ne nous trahisse pas dans notre pièce à vivre.

 

Et le miroir, depuis des temps immémoriaux, a pris toutes les formes possibles : de la minuscule psyché ovale en métal poli censée refléter nos pensées aux gigantesques arches formées de miroirs avec tain de la Galerie des Glaces, les hommes sont attachés à cet objet à la fois quotidien et exceptionnel qui, selon Jean Cocteau, « ferait bien de réfléchir avant de nous renvoyer notre image ».

 

Les avancées technologiques font qu’on peut aujourd’hui trouver des miroirs de toutes formes, de toutes tailles, de toutes couleurs associés à toutes sortes de matériaux qui ressuscitent tous les styles – le baroque lui va si bien ! – mais on peut aussi laisser libre cours à ses pensés pour imaginer – ou faire créer – le miroir de ses rêves. Il n’y a plus qu’à choisir….

Laisser un commentaire

Répondez à la question pour valider (obligatoire)