La perfection du mobilier de jardin : La résine tressée

Les salons de jardin ont longtemps été en rotin ou en fer. Qui ne se souvient pas de ces chaises blanches à l’assise pleine et au dossier de tiges métalliques formant un cœur, ou de ces larges fauteuils d’inspiration coloniale ornés de volutes à n’en plus finir ?

Ils jouent un rôle primordial à l’heure du thé dans les films évoquant le XIXe siècle : c’est là qu’Hercule Poirot dénoue les intrigues ; c’est là que Meryl Streep et Robert Redford prennent un repos bien mérité après une rude journée à faire prospérer leur ferme en Afrique. Ces salons ont meublé les jardins d’hiver et les terrasses des plus belles demeures.

Puis, sans abandonner le rotin ou le fer forgé, le mobilier de jardin a expérimenté d’autres formes et d’autres matériaux. Les meubles des années 1960 étaient autant que possible dénués d’angles ; les années 1970 ont vu apparaître le design et le « tout plastique » ; les années 1980 ont privilégié le PVC conservant l’apparence de lattes de bois.

Enfin, le goût dominant s’est porté sur le bois exotique : teck, eucalyptus, acacia… et ce style naturel plaît toujours, parallèlement à la résine, matériau qui se prête à de nombreuse créations. Un salon de jardin en résine tressée peut adopter des formes rectilignes ou courbes, il est léger, solide et facile à entretenir. C’est un choix de plus en plus fréquent.

Laisser un commentaire

Répondez à la question pour valider (obligatoire)